Rapport du conseil de participation du 25/8/2020  

1. Approbation du rapport du 05/03/2020 

Commentaire : le plan de pilotage devait être rendu pour le mois de mai.  Avec le COVID-19, tout a été postposée.  Il sera rentré dans pour le mois d’octobre. 

Le P.V. est approuvé à l’unanimité 

2. Situation liée à la pandémie du COVID-19 

En date du 13/3/2020, l’école a été fermée mais en organisant une garderie.  Très peu d’élèves l’ont fréquentée : 5 au départ, puis 3 et 0 après quelques jours.  Jusqu’en mai ou un enfant est revenu avec la reprise du travail pour généralisée.

Après les 3 premières semaines de confinement, les enseignants ont envoyé du travail scolaire aux enfants par différents moyens de communication (mail, tablette numérique, poste, …).  Au début les enfants étaient très motivés mais à la longue ils se sont moins investis, de même que les parents. 

Une première circulaire du Ministre est arrivée avec la reprise des cours à partir du 28 mai pour les élèves susceptibles de quitter l’école (fin des primaires).  Une liste de 187 normes à respecter était reprise.  Sur 55 élèves concernés, une dizaine de parents seulement ont marqué leur accord.  Le ministère des Transports n’accepter que de véhiculer les élèves sortant de maturité 4, ce qui concernait un seul élève sur les 10.  Les parents ont amené les autres trop par leurs propres moyens. 

Mais le conseil national de sécurité du 27 mai a décidé une reprise des cours pour tous !   En 3 jours, il a fallu tout réorganiser. 

Par respect du travail des ouvriers et au cas où un retour en arrière aurait lieu par suite, Monsieur Leleu et Madame Deblocq ont décidé de maintenir les normes : sens de circulation, marques au sol, enlever ce qui est superflu des classes (“tout ce qui est touché doit être désinfecté”), achat de distributeur de savon, de papier je t’aime, de gel hydro-alcoolique,… car le conseiller en prévention de l’école devait avaliser les mesures mises en place pour ouvrir l’école, ce qui a nécessité des achats virgule bien avant que la Communauté Française ne livre le gel… 

60 élèves sont revenus sur un peu plus de 180. 

Vifs remerciements à Monsieur Demulder qui a fourni 50 masques visières au départ ainsi qu’à Madame Lévêque pour les masques en tissu. 

Au départ,1 enfant devait bénéficier de 4 mètres carrés et l’enseignant de 16 mètres carrés ce qui implique que 4 élèves par classe.   Comme le 28 mai tous les élèves pouvaient rentrer, ces mesures sont devenues impossibles à respecter. 

Le problème qui reste c’est le nettoyage des locaux de fond en comble après chaque changement de groupe comme pour les cours de religion. 

Une institutrice souffrant d’asthme était écartée avant les grandes vacances.  En septembre, elle ne l’est plus car les asthmatiques auraient moins de risque de contamination. 

Un local d’isolement a été créé. 

3. Appel à candidature pour le poste de direction 

 L’état de santé de monsieur espère ne lui permet pas de reprendre ses fonctions en septembre.  Monsieur Leleu ne souhaite pas continuer à faire fonction.   

Un appel a candidature a été lancé à tout le réseau libre jusqu’au 11 septembre 2020.

4. Rentrée scolaire de septembre 2020 

191 élèves étaient repris sur le site l’an dernier, intégrations comprises.  Actuellement, 162 sont inscrits.  Il faut arriver à 182 pour maintenir l’encadrement actuel. 

Suite au confinement, les centres P.M.S. n’ont pas eu la possibilité de réaliser tous les dossiers pour rentrer en enseignement spécialisé.  Mais comme il n’y a pas de comptage au 30 septembre, l’école gardera le même effectif de personnel jusqu’au 15 janvier. 

En septembre virgule il n’y aura pas d’appel pour tous les élèves puisque les tests de fin d’année n’ont pu être réalisés. 
Dans un premier temps, les compositions des classes seront identiques à l’an dernier.

5. Intégrations permanentes totales 

Le but premier de l’intégration est d’intégrer les enfants de l’enseignement spécialisé dans l’ordinaire. 

La loi a été légèrement encore contournée dans la mesure où des élèves fréquentaient toujours l’ordinaire alors qu’ils étaient inscrits en enseignement spécialisé sans jamais y être présent physiquement ( = intégrations partielles) 

En 2014, 1 million d’euros ont été prévus pour les intégrations. 

En 2018, 87  millions d’euros ont été déboursés. 

À partir du 1/9/2020, les écoles d’enseignement ordinaires ne peuvent plus faire de demandes d’intégration.  Celles-ci ne pourront se réaliser que pour les enfants inscrits en enseignement spécialisé au 15 janvier ou au 30 septembre. 

Toutes les intégrations débutée antérieurement vont se poursuivre jusqu’à terme. 

Lorsque cette information a été donnée dans le début du premier trimestre 2020 virgule il y a eu une crainte pour le maintien de l’emploi… et la décision de supprimer le comptage le 30 septembre n’est arrivée qu’en juin 2020. 

L’école a donc débuté un nombre élevé d’intégrations jusqu’au 30 juin. 

Actuellement virgule il y a 44 intégrations, contre 26 l’an dernier.  Une intégration génère 4 périodes ce qui fait 176 périodes au total avec 27 écoles partenaires. 
Le prochain comptage est au 15/1/2021.  L’idéal serait d’avoir d’ici là 20 inscriptions dans l’école pour arriver à 182. 

De plus, le PARI (pôle des aménagements raisonnables et des intégrations) est mis en place.  C’est une structure avec une direction et des enseignants qui gèreront les intégrations. 
Si des enseignants veulent faire de l’intégration, ils devront solliciter le détachement de leur école pour être repris dans le PARI. 

La reprise de la gestion des intégrations par le PARI se fera par 3 vagues.  Si l’école fait partie de la 1ère vague,  en septembre 2021, elle n’aura plus aucune intégration à gérer. 

Un enfant de l’enseignement spécialité coûte 4 fois plus cher qu’un enfant dans l’enseignement ordinaire. 

Dans le Tournaisis virgule il y a une chute de la fréquentation de l’enseignement libre. 

L’école des Frères ferme sa section maternelle, sans doute aussi en lien avec les difficultés d’accès générées par les nombreux travaux dans la ville de Tournai.   La section de la rue des Ingers de l’école Saint-Piat a fermé également. 

6. Plan de pilotage 

Même si le plan n’est pas encore rentré et accepté, les actions à mener doivent débuter. Le D.C.O., directeur au contrôle d’objectifs, a été désigné.  Il s’agit de Monsieur Mathieu.  Monsieur De-Sloover et formateur au niveau des intégrations. 

7. Divers 

A) Suite des démarches pour la sécurité aux abords de l’école.

Madame Aupaix et Madame De-Telder ont pris connaissance de nombreux documents. 

La route est communale.  Une analyse complète des flux doit être faite.  Nous devons rester crédible et cohérent ainsi que réfléchir à ce que nous désirons installer.

Exemple : si le souhait est de mettre des “barrières”, réfléchir où et comment.  Avec l’aménagement des barrières, des trottoirs peuvent être réaménagés.

Veiller à ce que nous mettons en place ne fasse pas goulot et à ne pas se mettre le voisinage à dos en installant à dos d’âne ou des chicanes… 
Le voisinage doit être concerté pour le projet. 
La première étape est de demander une analyse de flux. 

En attendant, Monsieur Demulder à penser à la pose d’un panneau perpendiculaire signalant l’école avec gyrophare, comme à l’école de la Salette où au bâtiment de la rue des Ingers de l’école Saint-Piat. 

Madame Leseultre propose d’envisager sa confection avec Monsieur Delrue, ouvrier du C.R.A. 

Monsieur Demulder possède une imprimante 3D pour faire apparaître ”école”. 

B) Pour le moment, les activités extérieures sont supprimées et interdites.

L’école peut-elle encore organiser des soupers ?  Il faut attendre le prochain conseil national de sécurité. 

C) Un enseignant confiné doit fournir le travail.  Il ne peut être remplacé qu’après 10 jours.

D) Madame Aupaix souhaite l’amélioration de la communication entre l’école et les parents lorsque l’enfant fréquente un internat.  
Monsieur Leleu précise que tous les courriers pour les enfants qui ne vivent pas en famille sont mis dans le cartable le vendredi. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.