Mesures supplémentaires suite au Conseil de Concertation de ce 19 mars 2021 (application du 24 mars au 2 avril 2021)

Madame, Monsieur,

Ces derniers jours, la situation sanitaire s’est dégradée de façon significative.  De manière générale, même si les courbes ne sont pas encore exponentielles, les contaminations augmentent sans cesse, de même que les hospitalisations (surtout dans les unités de soins intensifs) et le taux de positivité. Ces augmentations sont selon toute vraisemblance liées à la part désormais dominante du variant britannique, plus virulent, dans les contaminations. Heureusement, les indicateurs concernant les décès restent pour l’instant favorables.

En miroir de ces évolutions, le nombre de contaminations et de clusters progresse également dans nos écoles. Selon les derniers chiffres de l’ONE, la croissance est très marquée dans l’enseignement fondamental et moindre dans l’enseignement secondaire et chez les membres du personnel.

De l’avis du Commissaire Corona, ces tendances ne sont pas inattendues, puisqu’après chaque période de vacances (qui correspondent généralement à un ralentissement des activités professionnelles et de la mobilité), nous constatons une augmentation progressive qui reflète une circulation plus élevée du virus dans la société. D’autre part, on observe une  importante augmentation du testing, principalement dans le fondamental en lien avec les nouveaux protocoles de tracing et une surveillance accrue des collectivités scolaires.
Il est à noter que malgré cet élargissement du testing, l’incidence chez les 0-9 ans reste par exemple plus basse que dans les autres groupes d’âge.
Toujours selon l’analyse du Commissaire Corona, les infections sont beaucoup plus souvent asymptomatiques chez les enfants. Or les personnes asymptomatiques jouent un rôle moindre dans la propagation du virus que les symptomatiques. Il me semble important de souligner ces éléments au regard des informations parfois contradictoires qui ont circulé dans la presse et sur les réseaux sociaux ces derniers jours.

Cela n’enlève toutefois rien à la nécessité de redoubler de prudence dans la perspective de contribuer à la maîtrise de la dynamique épidémique et de créer les conditions les plus favorables possibles pour la reprise en présentiel de toutes et tous le 19 avril prochain.

Dans ce contexte, le Comité de concertation a décidé ce vendredi 19 mars de :

– Reporter au 19 avril la rentrée à 100% en présentiel des élèves du 2ème degré de l’enseignement secondaire ;

Imposer, à partir du mercredi 24 mars et jusqu’au vendredi 2 avril, le port du masque buccal par les élèves de 5ème et de 6ème primaire pour toutes les activités en intérieur lorsque la distance physique ne peut être respectée.  L’obligation du port du masque peut toutefois être levée pour les élèves en situation de handicap, étant dans l’impossibilité de porter un masque ou si l’état médical de l’élève l’impose.

Mesures à prendre du 24 mars au 2 avril face aux clusters dans les communes où la situation épidémiologique est à surveiller.

Chaque semaine, le RAG établit la liste des communes qui doit faire l’objet d’une surveillance renforcée en vertu de sa situation épidémiologique. Il est demandé que cette liste soit publiée plus régulièrement jusqu’aux vacances de Pâques et qu’elle soit communiquée aux SPSE et CPMS-WBE pour leur permettre d’opérer un suivi adéquat des situations.
Dans les communes identifiées comme « à surveiller » par le RAG, et exclusivement dans ces communes, dès qu’un cas positif apparaît dans une classe, celle-ci sera fermée jusqu’aux vacances de Printemps (Pâques), les élèves seront mis en quarantaine et devront se faire tester selon les protocoles en vigueur.
Les modalités pratiques de cette mesure, dont l’application relève de la compétence des SPSE/CPMS-WBE, sont en cours d’élaboration et des précisions pourraient vous être apportées ultérieurement. 

 Mesures de sécurité supplémentaires dans les écoles du 24 mars au 2 avril

a) Sensibilisation aux mesures actuelles

Comme dans tous les pans de la société, une partie des difficultés actuelles provient de la perte d’adhésion aux mesures et à un sentiment compréhensible d’usure face aux contraintes qu’elles impliquent. Si je ne doute pas de votre investissement dans le respect des consignes sanitaires, je vous invite à rappeler l’importance de s’y conformer strictement :
– Aux membres du personnel (normes sanitaires) ;
– Aux élèves (normes d’hygiène et normes sanitaires) ;
– Aux parents (port du masque, obligation de garder les enfants malades à la maison sauf avis favorable du médecin pour le maintien en collectivité, et de les faire tester quand cela est requis selon les protocoles en vigueur. Il est également rappelé que lorsqu’un élève est testé positif, les cohabitants sont considérés comme des contacts à haut risque et doivent être mis en quarantaine et testés conformément aux protocoles en vigueur).

b) Favoriser l’aération et les activités en extérieur

• Des recommandations plus précises en matière d’aération des locaux ont été élaborées par une task force mise en place par les commissaires corona.
Ces recommandations sont les suivantes :

 . ouvrir les fenêtres avant les cours, aux intercours, pauses, et après les cours ;
                          o s’il y a au moins deux fenêtres dans la classe, les maintenir entrouvertes pendant les cours et pleinement ouvertes pendant les pauses ;
                          o si des aérateurs de fenêtres sont présents, veiller à ce qu’ils soient opérationnels.
Les activités extra-muros d’un jour peuvent être poursuivies dans le respect des circulaires  mais, en cohérence avec l’arrêté ministériel fédéral :
                    o Elles devront prendre place en extérieur pour l’enseignement secondaire ;
                    o Elles devront prendre place autant que possible en extérieur dans l’enseignement fondamental.
Les cantines doivent être fermées. Les élèves doivent manger en classe ou à l’extérieur. Pour toutes les autres règles relatives au repas (repas chaud, lunch box, etc.), cela reste inchangé.

• Si des alternatives en extérieur existent, les salles réservées aux membres du personnel (lieu important de contamination) doivent être fermées.
Dans l’enseignement primaire, les cours d’éducation physique et sportive sont donnés si possible en extérieur (déjà imposé dans le secondaire 3).

c) Limitation des interactions

Les réunions de groupes entre adultes (réunions du personnel, conseils de participation, rencontres avec les parents, etc.) sont interdites en présentiel. Elles doivent être poursuivies en distanciel si cela s’avère possible.

• Seuls les tiers indispensables au bon fonctionnement de l’école et au déroulement de ses activités sont admis en son sein, à savoir, a priori :
               o Les stagiaires qui ont déjà entamé leur stage ;
               o Les opérateurs proposant des activités de tutorat, de remédiation ou d’accompagnement individuel des élèves ;
               o Les opérateurs ATL en charge de l’accueil des enfants avant et après les cours ;
               o Les personnes utiles à la réalisation de cours de pratique professionnelle ;
               o Les accompagnants en intégration ;
               o Les opérateurs et artistes dans le cadre de collaborations avec les écoles (les activités doivent se dérouler autant que possible en extérieur) ;
               o Les personnels des CPMS et SPSE ;
               o Les membres du SIPPT ;
               o Les équipes et sociétés d’entretien, de maintenance et de travaux.
• Dans toutes les activités en intérieur, il convient plus que jamais d’éviter strictement les mélanges de groupes-classes.
• Les transports en commun restent un lieu de contact important, particulièrement aux heures de pointes. Si l’offre locale de transports n’a pas pu être adaptée, il doit être demandé aux parents et aux élèves d’envisager toutes les éventuelles alternatives possibles pour se rendre à l’école (y aller à pieds, à vélo ou en voiture par exemple).
Par ailleurs, le transport scolaire organisé par les Régions reste fonctionnel.

Extrait de la circulaire 8027.  Caroline Désir, Ministre de l’enseignement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.